Create or Hate, de Dan Norris : Un livre que vous allez adorer détester

J’ai créé une liste de 31 livres à lire avant de lancer un business.

Pour la faire courte, l’an dernier j’ai quitté mon job pour reprendre l’entreprise de mon père. Ca n’a pas marché. #Fail Mais comme je suis tétue, j’ai quand même envie de recommencer.

En attendant d’avoir les ressources pour créer une nouvelle boite, j’ai décidé d’apprendre les bases en business, entreprenariat, finances, etc.

Et voici quelques notes sur le premier bouquin de ma liste : Create or Hate, de Dan Norris.

Ce que j’ai pensé du livre Create or Hate

 

Je détesté ce bouquin. 

Ce qui m’a vraiment déçu : le discours ultra simpliste. Il n’y a aucun effort pour étayer les arguments. Le mec se contente d’énoncer des vérités, en balançant ici et là des citations d’entrepreneurs.

C’est bourré de clichés !

En plus, le bouquin est brouillon. L’auteur raconte qu’il a écrit les grandes lignes du livre en 3 jours … Ben, ouais, ça ne m’étonne pas. Ca manque de cohérence et de force.

Bref. J’ai pas aimé.

Mais j’ai quand même pris des notes, pour voir ce que j’allais en retenir.

 

L’idée du livre Create or Hate, en résumé :

 

L’idée est simple : pour créer, il faut combattre les idées négatives que l’on a en nous – la peur d’échouer, le doute, le sentiment de ne pas être à la hauteur.

Comme s’il y avait deux forces qui s’opposait : la Création et la Négation (que l’auteur appelle Hate).

Le livre veut déconstruire ces idées négatives, pour libérer un élan créatif et inciter les lecteurs à créer quelque chose dès aujourd’hui.

 

Pourquoi est-ce qu’on a envie de créer quelque chose ?

Créer… c’est devenir plus heureux, plus accompli. Et c’est aussi se donner les moyens de rencontrer le succès, professionnellement.

La clé du succès ? C’est l’action. On ne réussit pas dans la vie quand on ne crée rien. S’ensuit ensuite une liste d’entrepreneurs qui ont créé des choses : Steve Jobs, Henry Ford, Bill gates, Walt Disney, J. K. Rowling, Elon Musk…

 

1. Il y a deux forces s’opposent en nous : la Création et la Négation

La plupart d’entre nous ont envie de créer quelque chose (on appelle ça les wantrepreneurs !). Réaliser un livre, un blog, un podcast ? Apprendre à peindre, à dessiner ? Monter un business ?

Mais qu’est-ce qui nous empêche de réaliser ce qui nous fait envie ?

Parce que nous avons en nous des forces négatives, qui nous freinent, nous paralysent et finalement nous empêchent de créer quoi que ce soit.

Il appelle ça « Hate ». Ce sont nos peurs, nos doutes, etc.

 

Créer, c’est se mettre en danger 

Il est plus facile de critiquer que de créer, de détruire que de construire. Par jalousie. Par ressentiment, parce qu’on ne se sent pas capable de créer soi-même.

« It’s easy to attack and destroy an act of creation. It’s a lot more difficult to perform one. » Chuck Palahniuk

 

Nourrir sa créativité, ou bien sa négativité ?

Pour se débarrasser de ces idées négatives, il faut nourrir sa créativité, plutôt que sa peur. Quand on s’empêche de créer quelque chose qui nous tient à cœur, on ne se sent pas à la hauteur et on se juge durement : je suis nulle, je ne sais rien faire, et de toute façon je suis trop vieille pour créer quoi que ce soit, etc.

« They are two wolves and they are always fighting. One is darkness and despair, the other light and hope. Which one wins ? The one you feed. » Cherokee Legend

 

2. Luttez contre ses idées négatives

 

Nous cherchons des excuses pour ne pas créer

Je n’ai pas le temps !

La solution : Etre plus productif et plus concentré quand on crée. Et mieux choisir comment on alloue son temps libre – fini les séries à la télé !

Je vais me planter.

N’ayez pas peur de l’échec, tout simplement parce que vous ne pourrez pas y couper : oui, à un moment donné, vous allez faire des erreurs.

« If things are not failing you are not innovating enough. » Elon Musk

L’échec fait partie de l’apprentissage. On se trompe, on corrige son erreur et on continue d’avancer. Faites des erreurs rapidement, vous ferez des progrès plus vite.

Je suis nul.

On se sent nul en comparaison avec d’autres personnes. Il faut arrêter de se mesurer aux autres pour se sentir mieux, et avoir le courage de se lancer.

C’est trop dur.

Le plus dur, c’est de se lancer. Le reste suivra.

 

Refusez les pensées négatives

Ne vous entourez pas de personnes négatives, que ce soit en amitié, en famille ou sur les réseaux sociaux (bon courage, Internet est rempli de trolls).

Essayez d’être conscient de vos pensées intérieures, et limitez l’auto-flagellation.

 

Pratiquez l’empathie et la gratitude.

Ne jugez pas trop vite. Ecoutez les autres. Soyez sincère dans vos échanges.

Pratiquez la gratitude. Notez chaque jour des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants, et notamment quand vous vous retrouvez dans des situations difficiles.

« It takes a healthy ego to get up in the morning and say, ‘I deserve to be here’. » Peter Riegert

 

3. Boostez votre créativité

Créez plus que vous ne consommez

Nous avons tellement l’habitude de consommer des choses. Suivre les infos, mater la dernière série à la mode, écouter de la musique, lire des livres, des articles de blogs, mater un énième compte Instagram…

Pour devenir quelqu’un de créatif, il faut cesser d’être un simple consommateur. Apprenez à créer au moins autant que vous consommez.

 

Persévérez

Créez sans compter, le succès suivra.

« Be so good they can’t ignore you. » Steve Martin

Sans se décourager et sans se comparer, continuez à créer, même si vous ne rencontrez pas encore le succès que vous souhaitiez.

« Create so much they can’t ignore you. » Dan Norris

Commencez avec de petits projets, ou fragmentez vos ambitions de créations en petites taches, pour rester motivé et voir les résultats plus vite.

« Forget about being an expert or a professional, and wear your amateurism (your heart, your love) on your sleeve. » Austin Kleon

 

Alors, vous en pensez quoi de ce livre ?

Envie de le lire quand même ?  Allez, laissez un petit mot en commentaire !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *