Apprenons à coder, bordel !

Parce qu’en 2016, il serait peut-être temps d’apprendre à programmer.